natacha

vendredi, juillet 15, 2005

Koh-Lanta

Koh-Lanta : colère en Nouvelle-Calédonie après la capture d'oiseaux protégés

NOUMEA (AFP) - Des associations de protection de la nature ont vivement protesté vendredi après la diffusion du troisième épisode de l'émission Koh-Lanta, tournée en Nouvelle-Calédonie, au cours de laquelle des candidats ont tué des oiseaux d'une espèce protégée.

"Les aventuriers de Koh-Lanta saccagent le patrimoine naturel calédonien", ont affirmé dans un communiqué quatre associations, dont la Société calédonienne d'ornithologie et l'antenne locale du WWF (Fonds mondial pour la nature).

Dans l'émission de télé-réalité diffusée la semaine dernière, qui a pour cadre l'île des Pins (sud de la Calédonie), l'équipe des "Juniors" a tué et mangé plusieurs Puffins fouquets, "une espèce sensible et intégralement protégée" dans l'archipel.

"La Nouvelle-Calédonie accueille un gros tiers (environ 500.000 couples) de la population mondiale de Puffins fouquets. Ces oiseaux sont vulnérables du fait de la réduction de leur habitat pour la nidification (...) et de nombreuses menaces à terre et en mer", ont indiqué les associations.

Elles ont également jugé "déplorable que les producteurs aient laissé massacrer des oiseaux marins natifs, en pleine période de nidification", soulignant que "deux délibérations provinciales protégent à la fois les oiseaux et leurs terriers".

Les associations "avec le soutien d'autres structures locales et nationales" ont l'intention de déposer une plainte contre "les auteurs des délits, les participants (à l'émission), la société de production et la chaîne TF1". La Ligue de protection des oiseaux (LPO) et le WWF confirment dans un communiqué commun publié à Paris leur intention d'engager une action en justice contre TF1 et les producteurs de l'émission.

A TF1, on expliquait vendredi que la société de production Adventure Line Production, producteur de Koh Lanta, "avait pris ses précautions en posant la question aux gendarmes présents à l'île des Pins, aux autorités représentant les tribus canaques qui exercent le pouvoir sur place. Il leur avait été dit que la chasse du puffin du Pacifique, animal extrêmement présent sur l'île, n'était pas interdite".

"Par ailleurs, la société de production avait interrogé la société calédonienne d'ornithologie qui lui avait indiqué qu'elle souhaitait protéger le puffin uniquement dans la province nord et pas sud", a ajouté la chaîne.

"Compte tenu de l'émotion soulevée, et, sans s'interroger sur le fait de savoir si oui ou non le puffin est protégé, TF1 a demandé au producteur de gommer tout ce qui peut ressembler à une scène de chasse d'un animal protégé pour les épisodes à venir", a ajouté la chaîne.


Incroyable, les producteurs de cette émission sont ces c.... !!!!! Mais ça, tout le monde le savait !!!!